Supressions de postes rentrée 2008

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Supressions de postes rentrée 2008

Message  The Jack le Jeu 10 Avr - 21:44

L'éducation nationale prévoit une supression massive de postes au sein du secteur secondaire, 8.800 au sein des lycées & collège.
Les professeur et lycéens commencent donc a constituer des mouvements de contestation contre cette nouvelle réforme du gouvernement Sarkozy, essentiellement en région Parisienne :19 000 manifestant aujourd'hui selon la police (^^) et 30 000 à 40 000, selon le syndicat lycéen UNL .Mais aussi en provence, (Toulouse 3000 manifestants aujourd'hui selon l'UNL.
Réponse de Darcos : Les réformes lycéenes ne sont pas une question "quantitatives", mais "qualitatives". La solution du gouvernement, les heures sup', plus de 5000 volontaires sont attendus.

Sources:

Le Monde
http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/04/10/la-contestation-lyceenne-contre-les-suppressions-de-postes-s-amplifie_1033290_3224.html#ens_id=1013456

L'Express
http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=469757

France Info
http://www.france-info.com/spip.php?article111378&theme=9&sous_theme=43

Travaillez PLus Pour Gagner Plus Bandes de Charlots cheers
avatar
The Jack
Moulin a paroles
Moulin a paroles

Nombre de messages : 205
Age : 25
Localisation : Barounie
Date d'inscription : 11/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Luk le Jeu 10 Avr - 21:55

J'espère que le mouvement s'étendra au ville de province mais je suis assez septique sur l'utilité de ce mouv' je vois pas vraiment le gouvernement revenir sur sa réforme en tout cas si le mouvement ne s'étend pas, les manifs de Paris resteront inutile ...
avatar
Luk
Timide
Timide

Nombre de messages : 18
Age : 25
Localisation : Barounie
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  El Padrino le Jeu 10 Avr - 22:02

Je vois vraiment pas le problème posé. Nous on est une classe de 35 et cela marche très bien. Alors que l'on peut voir des classes de 20 élèves.
Par ailleurs, la France s'endette alors chaque déficit est bon a combler.
avatar
El Padrino
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Gaël le Jeu 10 Avr - 22:17

Tu trouve cela bien les classes de 35 ?
Tu m'excusera mais c'est quand même vraiment pas pratique, le calme est dificile a avoir et les professeurs ont beaucoup plus d'éleves a gérer donc moins de temps pour les éleves en dificulté...
La France s'endette c'est vrai mais, les économies n'aurait t'elles pas pu etre faites sur un certain paquet fiscal ayant couté 13 milliards d'euro ? Je trouve assez hypocrite de la part du gouvernement, encore une fois ce sont les moins avantagés qui vont trinquer pour comblé le déficit (franchise médicales, supressions de postes la ou Sarko avait engagé l'Etat a ce qu'il n'y en ai pas, supression dans le service public...) alors que ce même gouvernement a fait un énorme cadeau aux plus riches du pays il n'y as pas si lontemps ! (A cela on ajoutera les parachutes dorées contre lesquels rien n'est fait heuresement l'affaire IUMM va remettre sa dans l'ordre il en est grand temps ) Bref on as du mal a comprendre le Président "de tout les français" !
avatar
Gaël
Admin
Admin

Nombre de messages : 715
Age : 27
Localisation : Cresserons
Date d'inscription : 16/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://gaelfreestyle.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Luk le Jeu 10 Avr - 22:22

El Padrino a écrit:Je vois vraiment pas le problème posé. Nous on est une classe de 35 et cela marche très bien. Alors que l'on peut voir des classes de 20 élèves.
Par ailleurs, la France s'endette alors chaque déficit est bon a combler.

Et bien moi on est 35 et c'est le bordel dans tous les cours, 8 avertissement au dernier trimestre.
Mais à la limite le problème n'est pas là v-h est un lycée ou il n'y a que très très peu d'élèves en difficulté jpense.
Imagine si dans des établissements plus "difficile" que vh les classes sont encore plus chargé et atteigne le même nombre d'élève qu'ici t'imagine la difficulté des profs a cadré la classe de 35 élèves déjà qu'il galère actuellement.

En + de ça les classes seront encore moins divisé en 2 groupe pour les TP et les autres truc comme ça et je vois mal les profs de sciences faire des TP en classe entière.
avatar
Luk
Timide
Timide

Nombre de messages : 18
Age : 25
Localisation : Barounie
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  oshilan le Jeu 10 Avr - 22:39

Fred, il faut sortir de notre bulle dorée ...
Déjà au lycée y a des classes ou ça se passe pas si bien (bien qu'en fait ce soit plus un question de manque d'hétérogénéité avec des "classes de niveau").
Au niveau national : les heures sup, ça marche pas bien, personne en veut ...
Et puis même au lycée ça va être plus dur, par exemple suppression du suédois à la rentrée prochaine pour les nouveaux secondes et j'en passe. Heureusement, aucun enseignant n'est obligé de partir (ce qui arrive dans certains lycées et c'est super dur) mais c'est seulement tous les départs à la retraite qui ne seront pas remplacés (ce qui fait quand même quelques postes).

Je pense tout de même que réduire les quantités entraîne immanquablement à une perte de qualité.
Pourquoi : tout d'abord parce que suppression d'options, puis aussi parce que profs plus saturés ayant plus de travail à cause des heures sup donc moins d'attention, plus d'élèves donc moins d'attentions individualisées et de suivi ...
Donc pas que des bonnes choses.
Alors M le ministre, pour moi, qualité rime aussi avec quantité, mais pas seulement restreinte à elle seule, il faut aussi du suivi, de bonnes conditions de travail (locaux, ambiance ...) et une formation des profs de qualité sur des programmes cohérents.

_________________
Tout le monde a le droit d'avoir son utopie ... American dream ?
(MOI)
Enfin je dis ça je dis rien !
avatar
oshilan
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...

Nombre de messages : 552
Age : 26
Localisation : de l'endroit d'où je vous écrit
Date d'inscription : 18/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Cloyée le Ven 11 Avr - 19:28

El Padrino a écrit:Je vois vraiment pas le problème posé. Nous on est une classe de 35 et cela marche très bien. Alors que l'on peut voir des classes de 20 élèves.
Le problème-je pense- c'est que se sont encore les mêmes qui vont "trinquer", je m'explique... Ya déjà des élèves qui sont en difficultés et n'ont pas forcément les moyens de se payer un prof particulier et donc compte beaucoup sur le soutien personnel du prof lors du cours de classe entière, même si il est très réduit, le temps qu'un prof passe à expliquer quelque chose à un élève en particulier peut "faire des miracles" (dsl pour l'expression rien d'autre ne me vient!!). Si les effectifs augmentent, ces élèves vont voir leur difficultés s'accroitrent...
Par ailleurs, je pense qu'il ne faut pas penser qu'à notre confort, celui des profs est aussi important. Faire un cour pour 25 à 30 élèves n'est pas forcément tout à fait pareil que pour 30 à 35 et plus, l'ambiance change, il y a moins de contact avec chaque élèves, et le cours doit être (à mon avis) beaucoup plus structuré et prévu plus sur un plan magistral (il n'y pas possibilité de discuter réelement et de lancer un débat [ à mon avis encore une fois])...
avatar
Cloyée
Commère
Commère

Nombre de messages : 151
Age : 26
Date d'inscription : 28/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  El Padrino le Dim 13 Avr - 20:05

Juste quelques précisions:
-un effectif d'élèves en baisse:24.757 collégiens et lycéens en moins sont en effet attendus à la rentrée
-une nécessité de diminuer le nombre des fonctionnaires en France, le monde enseignant englobe la moitié des fonctionnaires en France: il serait illusoire de ne pas diminuer leur nombre.
Alors après vous avancez des arguments tels "y'aura encore plus de bruit dans les classes". Est-ce que vous pensez réellement que le gouvernement doit se préoccuper d'un élève qui foutra le bordel en classe? Est-ce que les choix du gouvernement doivent être pris en fonction de lui? Non je ne pense pas. Il va falloir trouver des solutions afin d'empêcher les autres élèves de travailler dans le calme.

Le problème dans tout ce que je lis est que vous ne prenez pas suffisamment en compte les difficultés de la France. Vous proposez des solutions juste dans l'immédiat mais sur le long terme il n'y a plus personne.
sortez de votre bulle dorée ...
avatar
El Padrino
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  oshilan le Lun 14 Avr - 10:42

11 000 supressions de postes pour 25 000 élèves qui ne sont plus là ... si on fait bien les comptes, ça fait un prof non remplacé pour 2,2 élèves manquant à l'appel. Si on fait les comptes dans l'autre sens, c'est à dire un prof pour deux élèves, on va voir que ça tient pas la route et on va se retourver avec quelques millions de profs à embaucher. L'argument n'est donc pas vraiment valable, ou alors le serait si on le faisait dans une moindre mesure (mettons ... 1000 suppressions, ce qui parraîtrait plus logique).
Pour ce qui est de la neccessité de diminuer le nombre de fonctionnaires ... Pourquoi ? D'accord, peut-être est-ce bon pour les caisse, mais dans ce cas, autant aller à ce qui coûte le plus cher et est le moins rentable et productif.
Le monde enseignant englobe peut-être la moitié des fonctionnaires, mais c'est une bonne chose, ça veut dire qu'on a la volonté, ici, d'avoir une éducation de qualité et de proximité.

Un problème, c'est aussi d'entendre des gens dire : est ce que le gouvernement doit s'occuper d'un élève qui foutra le bordel en classe ?
Je suis désolé de te répondre oui ... Le but de l'école est la réussite de tous, et l'aide aux plus en difficulté. Justement, pour nous attaquer à un problème de fond et réfléchir sur le long terme, peut-être faudrait-il voir pourquoi cet élève fait le bordel (sa famille, son environnement, des problèmes psychologiques ?) mais tout ça demande des moyens et pas des suppressions. Il y a tout ce qui va autour de l'école (assistantes sociales, psy scolaires, infirmières, ATSEM ...) qu'il faut absolument conserver pour pouvoir justement éviter d'ignorer les problèmes du fond de la classe en les faisant taire (puisqu'il reviendront un jour ou l'autre).
Là dans ce que tu viens de lire, j'ai pris en compte les difficultés d'une personne et la France, c'est l'ensemble de toutes les personnes, donc j'ai pris aussi en compte les difficultés de la France !

_________________
Tout le monde a le droit d'avoir son utopie ... American dream ?
(MOI)
Enfin je dis ça je dis rien !
avatar
oshilan
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...

Nombre de messages : 552
Age : 26
Localisation : de l'endroit d'où je vous écrit
Date d'inscription : 18/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  El Padrino le Lun 14 Avr - 11:20

Je souhaite tout de même préciser que l'Etat français a perdu 150000 élèves les trois dernières années.
Ainsi (150000 élèves + les 25 000 prochains)/11000 enseignants=15 élèves par enseignants. Donc c'est bien trop peu. Voila pourquoi on peut baisser le nombre d'enseignants.
avatar
El Padrino
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Aline le Mar 15 Avr - 10:34

Quand tu dis qu'il faut s'occuper des cas en difficulté, je suis tout à fait d'accord avec toi. Mais, d'abord, je ne pense pas que se soit aux enseignants de gérer ça. Comme ils le disent très bien :"on est pas là pour faire la police, mais pour transmettre des connaissances." Si l'élève a des problèmes plutôt graves, l'enseignant le signal et dans ce cas c'est aux psy ou à l'infirmière du lycée que l'on doit faire appel. Les profs n'ont pas à être mis en difficulté par des élèves problématiques. Et puis, franchement je ne pense pas qu'à Victor Hugo il y en ai beaucoup... L'élève en difficulté n'est pas celui qui discute dans le fond de la classe, c'est plutôt celui qui sèche les cours, qui est insolent, qui a des troubles d'alimentation etc. Et cet élève ne nécessite pas plus de profs, mais des profs plus qualifiés, qui sachent comment réagir. La question est de savoir où ces postes vont être supprimé. Si c'est dans un lycée "à risques" (je sais pas comment on les appel, ce n'est pas péjoratif !) ou dans un lycée calme. Car de toute façon, les suppressions de poste on ne peut pas y échapper, car la France n'a pas les moyens de les garder, car le nombre d'élèves baisse, car il faut améliorer la vie des enseignants...
En plus ces suppressions de poste devraient permettre, selon le Gouvernement, à améliorer les conditions de travail des enseignants et leur salaire. Chose qui ne serait pas possible si leur nombre reste au même point ...
avatar
Aline
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 85
Age : 26
Date d'inscription : 17/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  breizh power le Dim 20 Avr - 21:12

tout d'abord, il ne faut pas oublier que cette mesure représente tout de même une perte d'emploi pour de nombreuses personnes. Ensuite, j'entends dire que l'on ne doit pas prendre en compte "l'élève qui fout le bordel", peut-être (quoique c'est encore contestable parce que le but de l'éducation nationale n'est pas d'abandonner les élèves en difficulté) mais quoi qu'il en soit, une classe à 36 élèves n'a pas réellement besoin d'"élément perturbateur" pour que le bruit y soit important ( je suis dans une classe de seconde où les élèves sont tous sérieux et pourtant, on a très souvent du bruit). De plus, j'entends dire par el padrino que dans les dernières années les nombre d'élèves baisse régulièrement et qu'il est donc temps de diminuer les effectifs, ceci sous-entend qu'il s'agirait de la première suppression de poste de l'éducation nationale, or, c'est très loin d'être le cas. Enfin, les enseignants représentent une grande majorité des fonctionnaires, en effet, mais ceci me semble justifié, l'éducation m'apparaît comme la base d'une société. De la qualité de l'éducation découle la compétence de la population d'un pays. Aucun politique ne défendait pendant la campagne présidentiel une meilleure éducation ce qui me semble être une grave erreur, malheureusement la volonté d'obtenir de résultats immédiat (et ici l'opinion est coupable, puisqu'elle ne donne pas à un gouvernement suffisamment de temps pour être efficace, comme le prouve la situation actuelle) empêche la mise en place de mesure à long terme (je sors un peu du sujet mais il me semblait nécessaire de souligner l'importance d'une éducation efficace)
avatar
breizh power
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 391
Age : 25
Localisation : en gros: par là
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://troglodyte.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  El Padrino le Dim 20 Avr - 21:50

cette mesure représente tout de même une perte d'emploi pour de nombreuses personnes
Pas du tout parce que ce sont certains professeurs qui partent à la retraite qui ne seront pas remplacés. Donc ça ne pénalise personne.( concernant l'emploi) Bon sinon
l'éducation m'apparaît comme la base d'une société
J'aimerais bien savoir où tu as trouvé ça? L'éducation n'est pas la base de la société, cela ne va pas faire avancé la société, mais plutôt l'humaniser. Bon bref, après tu commantes le gouvernement actuel, j'ai justement envie de rajouter que concernant le pouvoir d'achat, le bouclier fiscale... tout cela va avoir effet sur le long terme et non pas sur un bilan d'un an comme le commente.
avatar
El Padrino
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  breizh power le Dim 20 Avr - 22:03

[quote="El Padrino"]
, j'ai justement envie de rajouter que concernant le pouvoir d'achat, le bouclier fiscale... tout cela va avoir effet sur le long terme et non pas sur un bilan d'un an comme le commente.

je ne commentes pas le gouvernement mais les pratiques démagogiques de la politique en général.
ensuite,si,je pense que l'éducation est la base de ce que nous serons par la suite, les enfants sont les adultes de demain et ces adultes dépenderont de leur enseignement, des "valeurs" inculquées... c'est notre éducation,dont celle que nous recevons à l'école fait partié, qui influence ce que nous serons par la suite.
avatar
breizh power
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 391
Age : 25
Localisation : en gros: par là
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://troglodyte.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  thomas le Lun 21 Avr - 20:39

El padrino si t'était en premiere éco tu apprandrait que l'entreprise préfere investir dans la formation car de cela découle toute la qualité des salariés futurs. C'est évident que la qualité de l'école et de l'enseignement en général est à la base de la richesse d'une société !!

thomas
Commère
Commère

Nombre de messages : 179
Age : 25
Localisation : lion sur mer
Date d'inscription : 18/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  El Padrino le Lun 21 Avr - 20:58

Alors si l'on suit votre résonnement, il faudrait des gens hyper qualifiés pour avoir une bonne économie. Et bien non. Des gens qui travaillent à la chaine par exemple n'ont pas besoin de savoir que louis XIV est mort en 1715 pour pouvoir mieux travailler. Donc l'enseignement en général d'une société n'est pas la base de la richesse d'une société
avatar
El Padrino
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Aline le Mar 22 Avr - 20:31

Uune formation d'entreprise n'apporte pas la même chose que l'école ! je pense que l'école forme la base de la culture générale, tandis que l'entreprise fera des remises à niveau en informatique, en relation commerciale ou je sais pas trop quoi ... Alors Thomas si t'écoutais en cours d'éco t'orais saisis la nuance !! (sans aucune méchanceté ^^). Ce n'est pas vraiment le lycée qui détermine "la compétence de la population d'un pays", mais les formations reçues des écoles supérieures. De plus, supprimer des postes n'influence pas la qualité du programme enseigné (bien que ce programme soit à revoir ...).
En outre, rare sont les classes à ne pas être bruyantes. L'année dernière on était environ 25 et les profs nous reprochaient les bavardements incessant, et cette année on est 35 et nous avons les mêmes remarques ! Et à Vitor Hugo, l'administartions à contasté que ce n'était pas les classes les plus nombreuses qui leur posait le plus de problèmes.
Et puis bien sur qu'il faut prendre en compte "l'élève qui fout le bordel", mais à un moment il faut que l'élève se calme de lui même. Et puis que se soit dans une classe à petit ou à grand effectif l'élève fera quand même le bordel !
avatar
Aline
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 85
Age : 26
Date d'inscription : 17/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Solenne le Mar 22 Avr - 21:44

juste comme ça, Aline, ne faut-il pas aller au lycée avant d'accéder aux écoles supérieures ? donc l'enseignement secondaire est à la base de la société puisqu'il est indispensable pour accéder à l'enseignement supérieur qui est d'après toi la base ...
avatar
Solenne
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...

Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Douvres
Date d'inscription : 21/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  El Padrino le Mer 23 Avr - 0:15

Très drôle. Si on suit ta logique on peut accédez jusqu'à la crèche comme ça or je ne suis pas aller à la crèche et pourtant je m'en sors plutôt bien.
avatar
El Padrino
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Solenne le Mer 23 Avr - 0:24

la crèche ne fait pas partie de l'enseignement obligatoire ... seule une minorité d'enfants vont en crèche.
avatar
Solenne
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...
Mais tu t'arrete quand de poster ?Va encore faloir trouver un nouveau nom de rang...

Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Douvres
Date d'inscription : 21/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Aline le Mer 23 Avr - 9:26

je ne dis pas que l'enseignement secondaire n'est pas indispensable, bien au contraire ^^ mais, personnellement, je pense qu'il ne constitue qu'une "base" pour la future vie professionnelle car il ne forme ni à un métier ni à des écoles particulières (je parle de l'enseignement général). En étant en S on peut tout aussi bien être médecin qu'avocat, ok c'est plus dur pour les L de devenir médecins mais eux aussi on une palette assez large de métiers à envisager. De plus, au lycée on étudie des matières assez différentes pour avoir quelques connaissances dans des domaines différents.
Alors comme le dit El Padrino on peut remonter loin avec ta logique : ne faut-il pas aller au collège pour accéder au lycée ? et en école primaire pour accéder au collège ? ... Je pense que ce sont les écoles supérieurs (fac ou tout ce que tu veux) qui constituent la base de la richesse d'une société, mais avant tout la population et son désir de s'enrichir, de pouvoir etc ...
avatar
Aline
Bavard
Bavard

Nombre de messages : 85
Age : 26
Date d'inscription : 17/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  breizh power le Jeu 24 Avr - 14:07

en effet l'école primaire et le collège sont aussi capitaux. L'éducation ne nous apporte pas seulement une culture générale, elle nous apprend aussi et surtout à structurer notre esprit à apprendre comment réfléchir, c'est pour cela que l'école privilégie maintenant la réflexion à un apprentissage "par cœur".
avatar
breizh power
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 391
Age : 25
Localisation : en gros: par là
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://troglodyte.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  El Padrino le Jeu 24 Avr - 17:32

Vous avez déjà entendus parler des élèves qui détestent le primaire collège lycée... qui ont de sales notes mais paradoxalement ils reussissent plus tard. Cela prouve que l'enseignement n'est pas la base de tout.
avatar
El Padrino
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  breizh power le Jeu 24 Avr - 19:42

non, ce n'est pas tout, mais c'est une aide
avatar
breizh power
Haut débit !
Haut débit !

Nombre de messages : 391
Age : 25
Localisation : en gros: par là
Date d'inscription : 27/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://troglodyte.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  BrothersInArms le Jeu 24 Avr - 21:25

De toutes façons, même avec cette suppression de postes, le budget de la France pour l'éducation reste en moyenne 22% plus élevé que les autres pays européens... La qualité de l'enseignement restera donc encore très élevée. Enfin, je rappelle que c'est NOTRE génération qui devra payer les déficits publics, aussi autant réduire dès aujourd'hui les dépenses !
avatar
BrothersInArms
Timide
Timide

Nombre de messages : 17
Age : 26
Date d'inscription : 24/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supressions de postes rentrée 2008

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum